Boosket démocratise le social commerce avec Facebook

Boosket, une start-up française, offre désormais gratuitement son application e-commerce pour vous permettre de créer une boutique en ligne directement sur Facebook : le f-commerce. Comme vous l’aurez sans doute deviné, il s’agit d’un néologisme pour définir la présence d’une boutique en ligne sur le premier réseau social du monde. L’occasion pour moi de vous présenter cet outil dédié au social shopping, dans le cadre d’une stratégie intégrée de présence social media.

Boosket démocratise le social commerce
Boosket démocratise le social commerce

Boosket met à disposition un panier d’achat pour permettre à vos fans d’acheter directement via votre Page Facebook.

Le social shopping était annoncé dès fin 2010 comme une tendance majeure pour l’année 2011. Des dispositifs social media lancés par les marques comme Lancel, Hermes ou Levis, sur leur page dédiée ou directement sur leur site Internet sont des illustrations de cette tendance. Pour autant, le « social commerce » ou « social shopping » n’est pas une nouveauté en réalité. Yahoo!, dès 2005, le définissait comme la création de « lieux » où les individus peuvent collaborer en ligne, obtenir des avis, trouver des biens et services pour éventuellement ensuite les acheter.

Josue Solis, Président de Boosket argumente :

L’avenir des transactions commerciales B to C passe par le Commerce Social. C’est pourquoi Boosket propose un outil simple et puissant indispensable à la conquête des réseaux sociaux.

Vendez sur votre page Facebook

Boosket se présente comme le premier acteur de ce qu’ils appellent le « f-commerce ». La start-up parisienne déclare avoir plus de 1000 boutiques dans son portefeuille client. Au niveau des fonctionnalités, l’outil permet — bien entendu — de vendre ses produits mais pas uniquement. Le module, sous forme d’une application Facebook permet de :
– mettre en place des leviers de promotion,
– viraliser son catalogue,
– recruter de nouveaux fans,
– générer du trafic

Gratuit, sans contrainte de durée et actuellement sans partage de revenus

Avec le passage à la gratuité dans le cadre de cette version beta, la cible de Boosket est clairement désignée : créateurs d’entreprises, TPE et PME ou simples particuliers qui utilisent la plateforme Facebook ou souhaitent développer leur commerce en ligne.

En outre, la société dispose d’une offre professionnelle (intitulé « Pro ») basée sur une API, une facilité permettant de mettre à disposition la technologie de manière transparente pour les e-commerçants. En conséquence, cette offre vous permet de disposer d’une interface 100% personnalisée ainsi qu’un développement dédié et un accompagnement pour votre dispositif avec l’entreprise. En plus, Boosket assure la gestion de vos campagnes publicitaires.

Une boutique Facebook sur mesure : La Redoute

Laredoute Facebook Commerce
le f-commerce de La Redoute

La Redoute est l’un des premiers clients de Boosket à avoir adopté son API pour créer sa propre boutique en ligne sur Facebook. Le recrutement de fans est facilité par l’obligation d’aimer la page Facebook afin de visionner le contenu de cette boutique. Pour vous faire gagner du temps, j’ai aimé la page pour fournir un aperçu de l’application visible directement depuis la page Facebook.

Catalogue La Redoute sur Facebook
Catalogue La Redoute Facebook
Un objet de la boutique depuis la page Facebook
Un objet de la boutique depuis la page Facebook

Une vidéo de démonstration de la boutique Archiduchesse

La force de Boosket réside dans le fait que l’utilisation de son module « panier-en-main » ne nécessite pas d’outils e-commerce ou de site marchand extérieur. D’autre part, Boosket assure la gestion de toute la logique d’un site e-commerce : de la fiche produit à l’acte de paiement en ligne par l’intermédiaire de PayPal : vous n’avez plus qu’à assurer la livraison de vos produits. Ainsi, en facilitant la création d’une boutique en ligne et sa promotion directement sur le réseau social, Boosket vous permet d’administrer et de gérer facilement une boutique en réduisant les contraintes techniques.

Une boutique en ligne uniquement sur Facebook, une fausse bonne idée ?

Facebook est souvent décrié pour les évolutions que l’entreprise apporte à sa plateforme de manière unilatérale. La réalité est que le réseau social peut décider à tout moment de modifier les usages et les conditions de la présence en ligne de ses utilisateurs et donc des marques. Pour rappel, une page de la marque française Kiabi en avait fait les frais lorsque, ne respectant pas certaines règles d’utilisations, l’enseigne avait vu sa page Facebook purement et simplement supprimée sans préavis.
Nonobstant, créer une boutique en ligne sur Facebook peut être une opportunité avec une cible potentielle de 20 millions d’utilisateurs. Néanmoins, il convient de rappeler que Facebook est un réseau fermé et toucher l’ensemble des utilisateurs Facebook sans source extérieur de trafic parait compliquer (malgré les modules de viralisation intégré à l’aide du Like etc.). En effet, dans la mesure où il est de plus en plus compliquer pour une entité d’être visible devant la multitude des contenus existants, il faudra alors faire preuve d’imagination pour être « vu » et réussir à vendre : peut-être avec de bons produits ?

Toutefois, dans un article datant du 24/02, LeFigaro.fr (Facebook monopolise le temps passé sur Internet) présente l’idée suivante : « En Europe, le réseau social est devenu l’an dernier le site où les internautes ont passé le plus de temps (11,7%) ». Dans le cadre d’une problématique de source en volume, la domination de Facebook en ce qui concerne le temps passé sur Internet peut donner un intérêt certain à la création d’une boutique en ligne dans le cadre d’une stratégie digitale élaborée.

Êtes-vous intéressé par l’idée de créer votre propre boutique Facebook ?

En savoir plus
Boosket, www.boosket.com
Suivez Boosket sur Twitter
Page Facebook Boosket

Auteur : Paul-Henri Brunet

Passionnément curieux et féru d'objets connectés. @phb sur Twitter.

3 pensées sur “Boosket démocratise le social commerce avec Facebook”

  1. Le problème avec boosket c’est qu’il impose le mode de paiement paypal, et paypal m’a refusé en tant que partenaire.
    Après avoir expliqué la situation à Boosket ne leur précisant que je ne peux pas utiliser leur service, il m’ont refusé de me rembourser le mois que j’ai payé, ils ont été contacté 24 h après mon paiement.
    Malheureusement boosket ne pense qu’à leur intérêt et se moque de leurs clients… Je suis extrêmement déçu de leur service.

Laisser un commentaire