CrowdRoaming : un accès internet gratuit sur votre mobile à l’étranger

Après le crowdsourcing et le crowdfunding, découvrez le « crowdroaming » avec une application Android pour vous connecter gratuitement lors de vos déplacements à l’étranger.

En créant la bande passante « sociale » au travers d’un néologisme, CrowdRoaming vise à faire du coût de l’échange de données mobiles en déplacement un élément du passé. Comment ? En transformant un smartphone en un point d’accès WiFi gratuit via le réseau mobile.

CrowdRoaming
CrowdRoaming

CrowdRoaming utilise la puissance du mobile avec l’accessibilité d’une application

Créée aux Pays-Bas, CrowdRoaming se présente comme une communauté innovante basée sur l’idée de réduire significativement le coût d’accès à internet via un smartphone à l’étranger. Les utilisateurs locaux, autrement nommés « CrowdRoamers », transforment leur téléphone en point d’accès mobile gratuit grâce à leur forfait non utilisé. Ainsi, ils offrent l’opportunité à des voyageurs étrangers de se connecter gracieusement.

En misant sur l’aspect communautaire grâce à la mise à disposition d’une commodité inutilisée, l’application mobile CrowdRoaming applique les règles de la consommation collaborative sur une logique de partage en situation de mobilité.

Comment CrowdRoaming fonctionne ? Donnez et profitez!

Une fois l’app installée, vous devez activer le mode de partage de connexion pour une limite donnée, proportion de votre quota de données mobiles. L’application qui fonctionne en tâche de fond cherche automatiquement des téléphones à proximité pour leur permettre de profiter de l’accès. La sécurité n’est pas encore soulevée mais il sera intéressant de pouvoir être certain de son niveau de complexité — bien que mentionnée ici. On sait d’ores et déjà que votre smartphone n’en souffrira pas (en terme de bande passante en tout cas, pour la batterie c’est moins sûr) : l’utilisateur demandeur, membre de la communauté, jouira uniquement du montant alloué par le point d’accès.

Télécharger CrowdRoaming
Télécharger CrowdRoaming

Disponible gratuitement sur Android

L’application mobile est téléchargeable dès à présent sur le Google play store : play.google.com (lien direct)

Plus d’informations sur crowdroaming.com

 

 

Connectivité WiFi et mobile dans les avions Air France-KLM dès 2013

Bien après Delta aux États-Unis, Air France et KLM (membres de l’alliance SkyTeam) annoncent un partenariat avec Panasonic Avionics pour établir une connexion à bord des vols long-courriers. L’expérimentation débutera dès le début de l’année 2013.

« Restez connecté à bord! » : l’expression a de quoi faire sourire et pourtant; Surfer sur internet ou regarder une émission en direct pendant son voyage en avion sera bientôt possible sur les vols Air France et KLM, selon le communiqué délivré par l’entreprise. Ce ne sont évidemment pas les premières compagnies à franchir le pas pour améliorer l’expérience de vols de leurs clients : d’autres compagnies ont déjà opté pour la connectivité en vol à l’instar de Lufthansa, Turkish Airlines ou encore Emirates.

Poursuivre l’expérience digitale dans les airs

L’objectif du projet sera de permettre aux clients de rester connectés dans le monde entier via l’envoi de messages SMS ou d’e-mails, la disposition d’une connexion Internet et la diffusion en direct d’émissions de télévision. À terme, Air France et et KLM espèrent donner accès à un des plus vastes périmètres d’échanges de données durant le vol. En outre, un site en vol dédié, telle une plateforme ou portail permettra d’accéder gratuitement à de nombreux services telles que l’actualité, des chaînes de télévision, informations diverses sur la compagnie. Enfin, les grands voyageurs ne seront pas en reste : un guide des destinations et une offre unique de magazine en ligne font également partie des contenus prévus.

Néanmoins, le mystère reste entier en ce qui concerne le coût réel ou surcoût supplémentaire en euros pour les passagers. À titre d’exemple, Delta justement facture 12$ pour un pass de 24h la connexion WiFi à ses passagers (vols intérieurs) : mais certains vols étaient exonérés de charges. Ce qui est certain c’est que ce service aura un coût : durant cette expérimentation, les utilisateurs pourront se connecter — quelle que soit leur classe de voyage — pour un montant forfaitaire (à déterminer…). Si il s’agit de montants similaires à ceux des hôtels dans les années 2000, pas si sûr que le succès soit au rendez-vous. Le groupe franco-néerlandais compte néanmoins sur les retours de ses premiers usagers WiFi en plein-vol pour améliorer son dispositif.

Améliorer l’expérience client avec un multi-service

L’objectif pour Air France, au-delà du coûts que cela représente au niveau des investissements — surtout lorsque l’on connait la situation financière actuelle, c’est de revenir à un niveau de service de qualité pour justifier sa politique tarifaire face à une concurrence low-cost très agressive en matière de prix.

L’expérimentation démarrera en février pour neuf mois sur deux Boeing 777-300, un pour chacune des deux compagnies, Air France et KLM donc. En espérant que nous pourrons nous faire une idée assez rapidement de cette connectique, soit lors de son expérimentation prochaine, afin de partager ensemble nos retours d’expérience sur le sujet.

Source : Les Échos avec AFP