Brave, un navigateur alternatif

Navigateur web respectueux de la vie privée – J’ai découvert le navigateur Brave il y a quelques mois au hasard de mes recherches d’une solution respectueuse de la vie privée (ou orientée confidentialité des données à l’ère RGPD). Intégrant nativement des solutions de bloquer de publicité, Brave est une vraie alternative à Safari, Firefox ou Google Chrome (bien que basé sur le moteur de ce dernier, Chromium).

Disponible sur iOS, Android et Desktop (Mac/Windows), Brave aborde la question du blocage des publicités par un modèle innovant de redistribution de la création de valeur.

L’utilisateur qui reçoit les publicités est rémunéré en cryptomonnaie du navigateur (BAT) via l’annonceur, qui lui permet alors de rétribuer les créateurs de contenus qui l’intéressent (manuellement ou automatiquement). Le partage de la valeur est alors amplifié par la promesse d’une expérience web non polluée par la publicité et respectueuse de la vie privée.

A noter que toutes les extensions Google Chrome sont compatibles (mais attention aux données partagées !)

Télécharger le navigateur Brave

Téléchargez Brave gratuitement

Louer un véhicule premium électrique Tesla avec Blooweels

Si de nombreuses industries et services ont été bouleversés par la transformation numérique des usages et des parcours clients, le monde de la location de véhicule n’est pas en reste avec le spécialiste Blooweels.

Si de nombreuses industries et services ont été bouleversés par la transformation numérique des usages et des parcours clients, le monde de la location de véhicule n’est pas en reste avec le spécialiste Blooweels.
Mon attrait pour les nouvelles technologies, couplé à mes interrogations sur le futur de l’automobile et ma curiosité pour Tesla, m’ont suggéré l’opportunité de découvrir ce nouvel acteur du marché sur le segment des véhicules électriques : une agence de location de véhicule électrique dit « premium », Blooweels.

Continuer la lecture de « Louer un véhicule premium électrique Tesla avec Blooweels »

Quand le web et le point de vente communiquent mal : le cas Hertz

Victime d’une publicité mensongère : cet article est un retour d’expérience en tant que client pour une marque de location de voitures. Cette expérience client a débuté sur le site Internet du groupe (hertz.fr) pour la réservation d’un véhicule; elle s’est terminée à la remise des clés le jour J lors du début de la location en point de vente, à l’aéroport de Figari.

Si vous avez déjà eu la chance ou l’opportunité de partir dans le Sud de la France en Corse du sud, il est quasiment impensable de ne pas louer une voiture pour pouvoir profiter de l’intégralité des paysages offerts par l’Île de beauté. C’est alors que j’ai cherché l’enseigne la plus pratique à mes yeux pour effectuer cette location à l’avance, afin de ne pas avoir de mauvaise surprise sur place en plein mois d’août : prévoyant en quelque sorte.

Pensant choisir un « géant » du secteur pour éviter les mauvaises surprises (à tort), j’avais donc choisi Hertz : l’enseigne jaune et noire, à l’image de mon expérience globale avec leurs différents services.

Un site Internet qui n’a rien de satisfaisant pour préparer vos vacances en toute sérénité

Pour être honnête, tout n’avait pas exactement si bien commencé. Le site hertz.fr n’est clairement pas le plus performant : lenteurs, erreurs fatales de système, des codes incompréhensibles pour le client lambda et au final une navigation des plus « inconfortables ». De l’aveu même du service réservation — que j’ai joint par téléphone pour m’assurer de la validité de ma requête, le site mériterait un bon relifting. Si jamais une agence web passe par là… Un petit nettoyage et une optimisation du code en supplément ne serait pas de refus, s’il vous plaît.

En effet, si vous passez une commande avec un compte visiteur non-enregistré, vous ne pourrez pas retrouver votre réservation en créant votre compte. Le site n’est pas en mesure d’associer une réservation avec un profil client enregistré. En effet, je n’avais pas changé de nom entre temps mais impossible de faire coïncider les deux : une belle histoire.

Quand une offre et un service ne rencontre pas sa cible : la faiblesse de l’enseigne Hertz

Pour mener à bien cette réservation dans des conditions particulières, j’avais donc pensé à acheter une carte Horizon. Moyennant 29€ l’année, vous vous assurez quelques petits avantages par rapport aux non-porteurs de la carte, une sorte de laissez-passer accessible qui vous évite les déconvenues, ou pas.

Sans faire de la publicité gratuite, la carte Horizon vous permet par exemple de ne pas vous acquitter des charges supplémentaires liées à votre âge ou à votre permis de conduite (jeune conducteur).

Qui est le responsable si la « Carte Horizon » proposée par Hertz n’est pas valide en Corse ? À qui la faute si le site indiquait au moment de ma réservation la validité, et indique toujours le contraire (cf. capture d’écran ci-dessous) ? Visiblement, c’est la faute du client, moi et potentiellement vous. C’est ainsi que la franchise Hertz de Figari n’a pas souhaité me fournir mon véhicule sans contrepartie financière, à savoir la surcharge conducteur additionnel.

Après avoir payé et réservé en ligne, l’agence Hertz locale m’a donc demandé de débourser 269€ (à ajouter au 30€ la carte Horizon en réalité) supplémentaire pour pouvoir obtenir ma réservation. Le paiement a posteriori n’est pas un problème en soi — surtout si l’on considère l’ajout d’assurances supplémentaires — mais la pilule a eu du mal à passer car je pensais m’être prémuni face à cette problématique par anticipation.

C’est sans conteste une pratique anti-commerciale car la marque Hertz m’avait déjà fait payer la réservation de mon véhicule quelques 2 mois auparavant à l’aide du code de la carte Horizon permettant de se soustraire à cette surcharge jeune conducteur : surréaliste.

Deuxième erreur de la marque : ce cas de publicité mensongère nuit à l’image du réseau d’un point de vue global et à la maîtrise de son offre commerciale.

La page Carte Horizon Hertz : preuve d'une publicité mensongère
La page Carte Horizon Hertz : preuve d’une publicité mensongère

 

Troisième erreur : À l’heure où j’écris ces lignes, le site Hertz n’a toujours pas été modifié. En outre, ma requête n’a toujours pas été traitée. Au-delà de la désinformation continuelle dont peut faire preuve l’enseigne, la marque risque à nouveau de faire des mécontents. Je n’aimerais pas être responsable du service client. Ce manque cruelle de réactivité est à bannir.

Quand une marque oublie l’enjeu de la fidélisation : un service client lent et inefficace

À l’heure du web en temps-réel, quelle entreprise peut se targuer d’offrir un délai de réponse de 2 mois pour son service client ? Alors que ma réservation avait été effectuée par Internet et que j’ai communiqué l’ensemble des éléments le lendemain par e-mail de la réception du véhicule.

Pour résumer : Hertz a un site Internet des plus vieillissants et non à jour aux standards du web. Un service client qui ne sert pas ses clients puisqu’il ne traite pas ses demandes et se contente de répondre à la manière d’un robot.

La solution était pourtant si simple. Si une offre est dédiée à un territoire en particulier, quel outil permet alors de filtrer la faisabilité de cette même offre ? Hertz n’est-il pas équipé d’une ingénierie assez intelligente pour pallier ce genre de problématique ? Si je veux une Mustang mais qu’il n’y a pas de Mustang en Corse alors on m’indique que je ne peux pas en bénéficier. Une telle approche aurait dû être avancée pour le cas d’un avantage client comme la Carte Horizon.

En tant que futur voyageur et conducteur passionné, Hertz a perdu un client à vie. Dommage.

Annexe pour le service juridique de Hertz

Définition de la publicité mensongère

Message publicitaire qui, sous quelque forme que ce soit, dans son fond et/ou dans sa forme comporte des éléments susceptibles d’induire en erreur. L’article L. 121-1 du Code de la consommation stipule : « Est interdite toute publicité comportant, sous quelque forme que ce soit, des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur, lorsque celles-ci portent sur un ou plusieurs des éléments ciaprès ; existence, nature, composition, qualités substantielles, teneur en principes utiles, espèce, origine, quantité, mode et date de fabrication, propriétés, prix et conditions de vente de biens ou services qui font l’objet de la publicité, conditions de leur utilisation, résultats qui peuvent être attendus de leur utilisation, motifs ou procédés de la vente ou de la prestation de services, portée des engagements pris par l’annonceur, identité, qualités ou aptitudes du fabricant, des revendeurs, des promoteurs ou des prestataires. »

La preuve de la loyauté et de la véracité des allégations publicitaires doit être apportée par l’annonceur.

Coast, le navigateur le mieux adapté à votre iPad ?

Si vous possédez un iPad, l’éditeur norvégien Opera vient de lancer ce 9 septembre un nouveau navigateur web, Coast. Sa particularité ? Il a spécialement été conçu et pensé pour l’iPad selon ses créateurs.

Coast by OperaLongtemps dominé par Safari, le monde des navigateurs natifs pour la tablette à la pomme a évolué avec l’arrivé d’Opera, puis plus récemment avec Google Chrome sur iOS. Toutefois, plusieurs navigateurs ont déjà tenté de supplanter la suprématie bien légitime de Safari (Skyfire, Maven Web, Dolphin ou encore Opera Mini), avec chacun leurs particularités sans pour autant détrôner le roi. En effet, Safari est par définition le navigateur par défaut du système mobile d’Apple; de fait il est impossible de modifier cet état sauf au sein de certaines applications dont celles de Google, telles que Gmail ou encore Google Drive qui permettent de choisir l’ouverture des liens vers d’autres applications de l’écosystème Google.

Dans ce contexte, Opera mise sur une interface intuitive et résolument simpliste (au sens propre) pour propulser le contenu.

Une expérience disruptive pour une navigation web intuitive

Coast dispose d’une interface épurée dont l’essentiel de l’expérience se situe au niveau des vignettes ou cards. Grâce à cet affichage mosaïque et des gestuelles tactiles, l’application vise à faciliter la navigation tactile et son utilisation. Aucune nouveauté majeure en terme d’expérience utilisateur (UX) puisque les gestes sont connus de tous, déjà usités par Google ou Microsoft mais c’est ce qui fait tout son intérêt. Avec une interface utilisateur (UI) réduite à son essentielle, on retrouve uniquement un bouton « Home », soit le retour à l’accueil avec des vignettes et un bouton en bas à droite, ce dernier vous permet de consulter les pages ouvertes ou en cours d’utilisation (ndlr. voir la deuxième capture d’écran).

En effet, plutôt que d’utiliser les classiques marques-pages, Coast met en scène une grille d’icône à la manière de l’écran d’accueil d’iOS avec de larges icônes pour les sites les plus visités. En outre, le navigateur ajoute automatiquement une liste des sites visités récemment au bas de l’écran d’accueil afin de les ajouter dans vos favoris.

Écran accueil du navigateur Coast par Opera
Écran accueil du navigateur Coast par Opera

En sus, Opera met en avant 3 raisons qui ont pour objectif de vous faire adopter Coast ou au moins tester cette nouvelle application :

Chaque élément de Coast a été minutieusement conçu pour l’iPad. Il ne s’agit pas simplement d’une interface mobile adaptée aux tablettes.

Capture d'écran de Coast by Opera
Capture d’écran de Coast by Opera

Coast est agréable à utiliser et à regarder, et il repose sur des mouvements de balayage intuitifs.

Coast par Opera ne dispose d'aucun bouton pour naviguer
Coast par Opera ne dispose d’aucun bouton pour naviguer

Coast intègre de nombreuses nouvelles technologies que nous avons inventées pour garantir votre sécurité.

Coast affiche la sécurité des sites
Coast affiche la sécurité des sites

Parmi les fonctionnalités intéressantes, on notera la possibilité de partager un contenu (rien de nouveau en soi ici) par e-mail avec une vignette de l’aperçu généré à partir de la visualisation en cours, un petit plus mais qui a son utilité en guise de prévisualisation.

D’un point de vue technique, jusqu’à présent l’accélération JavaScript offerte par iOS est exclusivement réservée à Safari. Pour l’utilisateur, l’impact se ressent sur la rapidité d’exécution lors de l’affichage d’une page web, Safari sera toujours le plus rapide… Pour avoir effectuer des tests sur iOS 7 (beta), la différence se fait quelque peu sentir.

Un outil pour sublimer les expériences web des marques

Ainsi, l’application développée par Opera pourra vraisemblablement jouer son avenir dans la présentation d’interface web ou d’applications par son design attrayant et sa mise en forme du contenu. Elle met justement en valeur les contenus associés et il ne fait aucun doute qu’on verra rapidement des versions « branded » de sites de marque au sein de Coast.

Vous pourrez en découvrir davantage sur coastbyopera.com/fr.

Captain Dash dote les marketeurs de super-pouvoirs

Captain Dash, outil de création de tableaux de bord, a pour vocation de fournir  aux marketeurs une visualisation des données à partir de plateformes sociales et analytiques. Toutes les informations importantes dont vous avez besoin sont maintenant centralisées au sein d’une interface intuitive, en mobilité et en temps-réel.
Désormais disponible sur iPad, découvrez comment.

Big data, statistiques, synchronisation, mobilité, simplicité

Captain Dash offre un tableau de bord agrégeant les données de Facebook, Twitter, Google Analytics, Foursquare et enfin Microsoft Atlas à partir d’un unique écran : un appareil fonctionnant sous Windows 8 ou désormais, sur votre iPad. L’originalité de Captain Dash réside dans la possibilité de créer des tableaux de bord interactifs et personnalisés en fonction de vos besoins afin d’optimiser votre prise de décision.

Captain Dash : vue d'ensemble d'un tableau de bord avec l'exploration des données
Captain Dash : vue d’ensemble d’un tableau de bord avec l’exploration des données

Connectez et visualisez les données qui comptent pour vous

La gestion en tableau de bord permet de retrouver l’intégralité de vos données sociales organisées comme vous l’entendez. C’est vous qui choisissez quelles sont les données qui doivent être affichées dans un contexte pré-défini par vos soins. Ainsi, vous retrouvez toutes vos données au sein d’un unique outil, mis à jour automatiquement et accessible en temps-réel une fois les premières étapes de connexion réalisées.

Captain Dash : ajoutez des sources à vos tableaux de bord
Captain Dash : ajoutez des sources à vos tableaux de bord

Mélangez vos différentes données avec celles de vos concurrents

Captain Dash vous permet de suivre les données cohérentes pour votre univers via les widgets et organisez vos tableaux de bord en fonction de votre activité. En créant des interactions intelligentes, la « data-visualisation » vous montre le chemin pour découvrir de nouvelles analyses. L’intérêt de l’application réside aussi dans la disponibilité de données pour votre veille stratégique.

Pour surveiller, comprendre et optimiser votre performance basée sur des faits visuels et mesurables.

La promesse de Captain Dash est de vous permettre d’explorer la « nouvelle frontière du Marketing Intelligence » en creusant les faits associés à vos données. Vous pouvez par exemple suivre votre progression en un coup d’œil sans lancer Twitter ou Facebook et obtenir l’ensemble des Insights en toute simplicité.

Pour débuter, ajoutez vos comptes Twitter, Facebook ainsi que leurs éléments qui vous intéressent pour débuter l’exploration des données (« Cockpit »). Enfin, une fois vos sources ajoutées dans l’application, l’explorateur ou « Explorer » vous permettra de créer des corrélations entre les différentes données collectées affiner vos analyses.

Quelques exemples de tableaux de bord

Voici quelques suggestions d’utilisations de l’application ou de tableau de bord à des fins stratégiques et d’analyses plus approfondies :

  • Suivre la croissance de votre présence en ligne sur Twitter et Page Facebook en fonction de vos actions marketing.
    • Suivre votre progression sur les médias sociaux par rapports à vos concurrents.
  • Évaluer la corrélation entre votre nombre de publications, l’augmentation de la base d’utilisateurs et les mentions / partages de vos publications sur Twitter et Facebook.
  • Évaluer l’impact business de votre présence social media à partir des taux de transformation constatés dans Google Analytics (entre les publications et les achats effectués).

Ces dashboards ne sont que des exemples ou suggestions, laissez libre court à votre imagination pour répondre à vos besoins.

Au final, que vous soyez Responsable Marketing, Directeur Digital ou simple particulier, l’application dispose d’un véritable intérêt aux individus qui souhaitent suivre et collecter des « données sociales » dans le but d’analyser leur présence social media. En d’autres termes, Captain Dash offre une nouvelle perspective sur les liens cachés entre investissements et résultats.

Télécharger gratuitement Captain Dash sur iPad sur l’App Store.