Bons plans numériques : idées d’activités en ligne, sans sortir

Le printemps s’annonce à nos portes, les oiseaux chantent mais vous ne pouvez pas forcément en profiter ?

Dernière mise à jour : jeudi 19 mars à 10h49

Respectueux des consignes pour faire face au Covid19, vous êtes enfermé dans votre appartement, vous avez fait le tour des sorties d’albums sur Spotify, épuisé vos listes de lectures favorites et vous n’êtes définitivement pas prêt pour le top Netflix avec « Pandémie » : on vous comprend.

Si la situation rend difficile les sorties et activités extérieures pour les citadins, de nombreux acteurs du monde réel ont ouvert leur catalogue de contenus ou services en ligne pendant cette période de confinement inévitable.

Voici quelques exemples de recommandations fraîchement sélectionnées pour s’occuper durant cette période de distanciation sociale. Des alternatives à Netflix et Spotify en quelque sorte, principalement gratuites.

Écouter ou voir de la musique en streaming

Opéra de Paris donne accès gratuitement à ses archives de représentations

L’Opéra de Paris et france.tv ont décidé de proposer tour à tour, en libre accès et gratuitement, de grands classiques de l’opéra issus des archives de l’institution.

Comment revoir  l’Opéra de Paris gratuitement : il vous suffit de vous rendre sur le site de l’Opéra de Paris ou france.tv (attention si vous êtes à l’étranger les droits sont exclusivement réservés à la France)

Philharmonie de Berlin et paris : plateformes en ligne et applications mobile pour écouter de la musique

The Digital Concert Hall, la plateforme en ligne de la salle de concert philharmonique de Berlin, offre 30 jours de contenus musicaux.

Plus de 600 concerts d’orchestre du Berliner Philharmoniker ont lieu dans la salle de concert depuis plus de dix ans, dont 15 concerts avec le nouveau chef d’orchestre Kirill Petrenko. Il y a aussi des vidéos bonus des coulisses : des documentaires sur l’histoire de l’orchestre, des portraits de chefs et de membres de l’orchestre, et des projets de notre programme éducatif.

Comment bénéficier de Digital Concert Hall gratuitement : créez votre compte sur Digital Concert Hall et utilisez le code BERLINPHIL

Si vous en voulez davantage, la Cité de la Musique avec Philharmonie de Paris suit l’exemple de Berlin avec la mise à disposition des concerts en vidéo gratuitement sur son service en ligne : live.philharmoniedeparis.fr

Apprendre de nouvelles compétences

La sélection de FreeCodeCamp est riche de plus de 450 cours gratuit en ligne, MOOC et autres contenus éducatifs issus des meilleures écoles et universités américaines de l’Ivy League.

Comment apprendre de nouvelles compétences en ligne gratuitement :
– inscrivez-vous sur les plateformes dédiées de la sélection de l’Ivy League via FreeCodeCamp _ Repéré par Arnaud A.
– En français, il existe l’excellent site openclassrooms.com

Pensez aussi à edX.org ou Coursera.

Du côté des outils Marketing Digital et solutions technologiques

Si vous êtes plus intéressé par apprendre à vous servir des outils dit Marketing Digital, l’éditeur de solutions Salesforce dispose d’une plateforme de e-learning robuste avec énormément de contenus pour appréhender l’écosystème : trailhead.salesforce.com

Lire sur les Arts

Artips et Beaux Arts envoie gratuitement un exemplaire du magazine mensuel

Comment bénéficier d’un exemplaire de Beaux Arts gratuit : remplissez le formulaire sur le Google Forms créé par Artips, la newsletter de la diffusion de la culture et des Arts (profitez-en pour vous abonner !)

N’hésitez pas à contribuer à cette sélection en commentaire pour partager vos idées, bons plans ou découvertes. Et évidemment, jouez avec vos enfants.

Brave, un navigateur alternatif

Navigateur web respectueux de la vie privée – J’ai découvert le navigateur Brave il y a quelques mois au hasard de mes recherches d’une solution respectueuse de la vie privée (ou orientée confidentialité des données à l’ère RGPD). Intégrant nativement des solutions de bloquer de publicité, Brave est une vraie alternative à Safari, Firefox ou Google Chrome (bien que basé sur le moteur de ce dernier, Chromium).

Disponible sur iOS, Android et Desktop (Mac/Windows), Brave aborde la question du blocage des publicités par un modèle innovant de redistribution de la création de valeur.

L’utilisateur qui reçoit les publicités est rémunéré en cryptomonnaie du navigateur (BAT) via l’annonceur, qui lui permet alors de rétribuer les créateurs de contenus qui l’intéressent (manuellement ou automatiquement). Le partage de la valeur est alors amplifié par la promesse d’une expérience web non polluée par la publicité et respectueuse de la vie privée.

A noter que toutes les extensions Google Chrome sont compatibles (mais attention aux données partagées !)

Télécharger le navigateur Brave

Téléchargez Brave gratuitement

Découvrir de nouvelles applications macOS avec Setapp

Article publié en mai 2019, mis à jour le 2 mai 2020

Créé par l‘éditeur MacPaw, Setapp constitue le premier service d’abonnement pour les applications Mac. Utilisateur macOS depuis plus de 10 ans, j‘ai testé pendant plusieurs mois l‘application Setapp – qui n‘est pas toute nouvelle pour autant. Cette solution tend à faciliter la découverte de nouvelles applications macOS et ainsi améliorer son processus de travail.

Un coût unique pour profiter de nombreuses applications, sans engagement

Setapp propose, contre un abonnement de $9,99 (ex. VAT), un nombre très important d‘applications sélectionnées et intégrés dans ce forfait dit illimité. Très concrètement, vous téléchargez et utiliser autant d‘applications que vous le souhaitez (Setapp en référencerait plus de 140 différentes) et ce, sans contrainte de budget.

 

Page d‘accueil de Setapp
Page d‘accueil de Setapp

Ma sélection d‘applications macOS payantes disponibles au sein de Setapp

  • Noizio
  • Tripmode
  • Permute (convertisseur média)
  • CleanMyMac X
  • Bartender
  • MindNode (mindmapping)
  • iStat Menus
  • Gifox : pour réaliser des captures en GIF animés
  • Numi : prendre note et faire des calculs
  • Sip
  • Ulysses : pour se fixer des objectifs d’écriture
  • Mosaic
  • BetterTouchTool : indispensable avec un MacBook Pro doté de la TouchBar
  • Downie pour télécharger des vidéos sur n’importe quel site de streaming
  • HazeOver pour se concentrer sur une tâche

Bénéficiez d‘un mois gratuit pour tester DE NOUVELLES applications payantes

Inscrivez-vous gratuitement sur Setapp

Pourquoi vous exploiterez à nouveau le QR code pour vos actions marketing

Présentée lors de la conférence WWDC 2017, Apple ravive l’intérêt pour les QR codes avec leur reconnaissance native dans iOS 11

Si les QR codes n’ont plus la côte depuis quelques années pour diverses raisons, notamment l’avènement de technologies sans contact par exemple, Apple entend malgré tout leur redonner un second souffle en ajoutant le support natif depuis l’application Appareil photo.

La prochaine mise à jour iOS 11 qui débarquera à l’automne prochain, offrira l’opportunité de ne plus passer par l’installation d’une application tierce pour scanner les codes 2D. D’aucuns diront que l’existence même des QR codes (« Quick Response code ») n’avait jamais été remise en cause : ils sont une alternative efficace à l’action manuelle de saisir des adresses URL, ou de récupérer une fiche contact.

Toutefois, le QR code a longtemps été décrié par son manque d’accessibilité, la faute notamment aux systèmes d’exploitation mobile dont iOS (car c’était déjà le cas sur certains environnement Android) qui ne les géraient pas nativement et qui nécessitaient alors une application tierce. Ou encore à la mauvaise intégration dans les parcours clients comme une capture dans le métro parisien qui n’offre pas de connexion suffisante pour réaliser l’action… Sans commentaire.

La seule façon pour que les QR codes soient exploités de manière massive et utile est qu’il ne subsiste plus aucune barrière à l’usage. Les utilisateurs ont besoin de pouvoir découvrir une expérience enrichie par leur propre moyen et sans contrainte ou frein à l’usage.

Comment va fonctionner la reconnaissance automatique des QR codes par iOS 11

Lorsque vous souhaiterez scanner un QR code, il vous suffira de lancer l’application « Appareil photo » et simplement de viser le code QR. La lecture et la reconnaissance seront alors instantanées. En d’autres termes, il ne sera donc pas nécessaire de prendre une photo pour lancer l’action souhaitée !

Principe de fonctionnement avec les actions suggérées

Lorsqu’un QR code est détecté, une notification s’affiche vous indiquant le call-to-action correspondant au contenu proposé : un lien (URL) ouvrira une page dans le navigateur mobile Safari , une connexion au WiFi, ou encore, l’ajout d’un contact directement au carnet d’adresses de votre mobile.

iOS 11 : connexion automatique au WiFi via QR code
iOS 11 : connexion automatique au WiFi via QR code depuis un routeur

Par défaut, la fonctionnalité de reconnaissance automatique sera activée mais il sera possible de la désactiver dans les réglages de l’appareil photo depuis le menu dédié.

Bonnes pratiques et exemples d’usages ou applications concrètes des QR codes

Que cela soit pour un lieu public, un magasin, un restaurant ou encore votre entreprise pour faciliter la vie de vos collaborateurs, découvrez ces suggestions de bonnes pratiques du code 2D ou « le code QR pour les nuls ».

  • Partage des coordonnées du lieu : dites « au revoir » cartes de visite – égarées – qui s’enregistreront désormais directement dans le carnet d’adresse,
  • Connexion direct au WiFi gratuit et sécurisé : vous n’aurez plus besoin de disposer d’un wifi ouvert ou avec un mot de passe peu fiable et vous pourrez le changer régulièrement (plus facilement),
  • Abonnement à la newsletter via un lien dédié
  • Permettre le click-to-call pour simplifier l’appel sur Google Maps par exemple
  • Partager directement via les médias sociaux (Facebook, Twitter etc.) à l’instar d’un bouton d’action
Attention : dans tous les cas, veillez à ce que le contenu soit adapté au contexte de consommation soit au format mobile dans le cas présent ou des formats courts (situation de mobilité).

Le scan pouvant être disponible depuis l’écran déverrouillé logiquement (l’appareil photo est disponible via un glissement sans accès au code ou TouchID), il reste à voir quelles pourront être certains usages vis à vis de la sécurité (iPhone verrouillé).

En Asie, les mobinautes  exploitent quotidiennement les QR codes pour n’importe quelle tâche.

Exemple en Chine où les usages du QR code sont en croissance continue depuis plusieurs années notamment pour la commande de nourriture ou pour réaliser des paiements : vous l’avez compris, il semble qu’Apple n’avait d’autre choix que celui de proposer une expérience fluide avec une prise en charge simple d’un standard qui va renaître voire accélérer grâce à cette nouvelle fonctionnalité native.

L’approche du QR code n’était pas vraiment tout à fait morte : le code 2D classique, oui.

De nombreuses applications utilisent les codes QR ou équivalent : SnapChat ou Facebook plus récemment ont d’ores et déjà développé leur propre code pour permettre d’ajouter des amis ou dans une autre mesure Lydia, Lyf Pay (ex Fivory) permettent de payer ou d’échanger de l’argent par ce biais. Toutefois la gestion par iOS des codes propriétaires de Facebook Messenger ne devrait pas être possible.

L’intégration d’un lecteur dans l’appareil photo d’iOS (par la mise à jour iOS 11) va considérablement faciliter l’usage des QR Codes à l’instar d’applications comme WeChat en Chine, où ils sont très utilisés. Ainsi, si le QR code fait son grand retour pour simplifier les parcours client, les éditeurs, les marques ou annonceurs devront garantir des parcours clients fluides avec des contenus associés véritablement utiles et percutants sinon quoi, l’expérience restera partielle voire exsangue avec un engagement client limité.

Pour aller plus loin