Bing aime Facebook

Facebook et Microsoft ont annoncé conjointement lors d’une conférence à la Silicon Valley, que les deux compagnies américaines allaient renforcer leurs relations existantes en suggérant un nouveau partenariat, d’après le magazine US TechCrunch.
Jusqu’à présent Facebook proposait, en plus des résultats de son propre contenu, des liens vers le Web par l’intermédiaire du moteur de recherche Microsoft, Bing. Dorénavant, Bing affichera ce que vos amis ont « Like » sur le plus grand réseau social du monde.

Bing rend votre recherche plus « social »

Bing compte proposer ce que vos amis Facebook aiment pour affiner au mieux les résultats de votre recherche grâce à votre graph social, c’est-à-dire votre cercle relationnel. Maintenant, Bing ajoutera plus de données Facebook dans ses résultats de recherche principaux.

L’objectif pour Bing est d’améliorer les résultats avec les « Like » Facebook.

Les gens demandent tout le temps à leurs amis des informations pour les aider dans leur prise de décision. Qui n’a jamais demandé à l’un de ses amis quel restaurant choisir ou quel livre acheté ? Fort de ce constat, Bing lance aujourd’hui une nouvelle fonctionnalité appelée « Liked Results« , celle-ci utilise les informations des « Like » de Facebook pour aider les utilisateurs du moteur de recherche à découvrir de nouvelles informations et des résultats plus personnalisés.

Cette intégration est encore flou dans les modalités notamment en ce qui concerne les paramètres de confidentialité. Une intégration Facebook sera nécessaire et elle inclut donc que les données personnelles des individus soient échangées et stockées, donc Facebook pourra savoir ce que vous recherchez précisément. Dans ce contexte, Bing annonce déjà qu’il sera possible de désactiver cette nouvelle fonctionnalité. En outre, un fait intéressant pour les marketers, le réseau social disposera d’une plateforme publicitaire encore plus performante : une bonne affaire pour son fondateur.

Avec ce nouvel accord entre les deux entreprises, cela suggère une nouvelle façon d’effectuer des recherches sur Internet, une nouvelle ère dans le cadre de la recherche dite sociale ou « social search » qui n’est pas sans poser des problèmes en ce qui concerne la confidentialité de ses utilisateurs.

Pour rappel, Bing représente environ 10% de parts de marché aux États-Unis (septembre 2010) face à Google, qui dispose de 72% de parts de marché.

Via

Auteur : Paul-Henri Brunet

Passionnément curieux et féru d'objets connectés. @phb sur Twitter.

Laisser un commentaire