Google et le web social : mon avis sur Google+

J'ai testé pour vous, Google+

The Google+ Project ou plus connu sous le nom de Google+ (Google Plus) est le nom du dernier projet en date de la firme de Mountain View. On a longtemps cru qu’il s’agirait de Google Me — pas beaucoup de sens si l’on réfléchit bien en matière de « social media »; c’est finalement le terme de « Plus » qui a été adopté.

Google Plus

J’ai testé pour vous, Google+

Le projet Google+ rend la notion de partage aussi proche que celle que vous pourriez vivre dans la vie réelle, c’est du moins l’objectif qu’entend mener Google. Derrière cette idée, se cache plus qu’une dernière interface dynamique à vocation de plateforme sociale. En outre, ce n’est pas le premier essai d’investigation du web social par le géant Google (après l’échec de Wave ou le relatif succès de Buzz).

Non, Google+ n’est pas un réseau social en soi. Google+ constitue davantage une couche sociale permettant d’unifier voire de centraliser l’ensemble des applications de l’univers Google, avec ses contacts : Profile (public), Picasa (comme c’est déjà le cas), Gmail ou encore Reader.

Je ne vais pas revenir une à une sur chacune des fonctionnalités incorporées au sein de la plateforme, de manière descriptive du moins : cela n’aurait pas grand intérêt tant d’autres l’ont déjà fait et les ont évoqué à de nombreuses reprises. En revanche, je vous invite à lire l’article dédié sur le Journal du Net.

La simplicité : Google a souhaité simplifier l’usage de ses contacts sur la base des cercles de connaissances de la vie réelle. La notion de réseau social semble plus concrète avec la gestion des cercles, équivalents aux listes d’amis sur Facebook. Vous pouvez ainsi décider ce que vous souhaitez partager à ceux qui ont tout intérêts à lire ce contenu.

La notion de Circles, les groupes d'amis par Google
La notion de Circles, les groupes d'amis par Google

À mon sens, Google+ donne davantage de sens au bouton +1 (voir l’article sur le bouton Google +1, le Like de Google) puisqu’il permet de partager ses clics directement sur un profil public mais aussi de mettre en avant du partage puisque chaque publication en est assujetti. C’était déjà possible avec la version beta, c’est désormais officialisé avec Google+.

Google+, véritable Facebook-Killer de Google ?

À l’instar du JournalduNet, je ne crois pas que Google+ soit un Facebook-Killer. Je crois plutôt que l’entreprise tend à proposer autre chose. Aujourd’hui, pour battre Facebook, il n’est d’aucune utilité de créer un me-too ou de suggérer une opposition en frontale et cela, Google l’a bien compris en proposant quelque chose de différent. Bien que l’interface soit proche de Facebook sur certains aspects (la notion de Mur est plus ou moins existente), l’objet n’en reste pas moins différent tant sur le fond que sur la forme.

Google+ aura certainement tout son sens pour créer des micro-communautés plus facilement, faciliter l’échange et la collaboration entre les individus : chose jusqu’à lors difficile sur le réseau social de Palo Alto malgré la récente mise à niveau. Google+ vise donc à faciliter d’une façon générale le partage sur Internet.

Ainsi, peut-on d’ores et déjà annoncer la fin du premier réseau social du monde ?  Non plus (la fin de Facebook en 2012 ? peut-être). Parler de Facebook Killer serait une grossière erreur quand on connait le poids du réseau social créé par Mark Zuckerberg, tant au niveau des liens sociaux que des interactions pré-établies.

Facebook a déjà préparé sa contre-attaque (non officielle) avec une reprise d’une des fonctionnalités de Google+ : circlehack.com. D’autre part, on s’attend cette semaine à une grosse annonce de la part de Facebook au sujet d’un rapprochement entre Skype et la plateforme pour ses plus de 650 millions d’utilisateurs. À suivre !

La présentation en vidéo

Si vous souhaitez tester le service, n’hésitez pas à me communiquer votre adresse-email en écrivant un commentaire (nul besoin de la communiquer dans votre message)

En attendant, je vous invite à découvrir la page officielle dédiée à Google+ : plus.google.com/up/start/

Bonus

Si vous profitez déjà de l’expérience Google+, un petit bonus : la Google Cheat Sheet

Google+ Cheat Sheet, exploitez à 100% Google+
Google+ Cheat Sheet, exploitez à 100% Google+

Merci à @FranckLassagne, partagé via Google+

Auteur : Paul-Henri Brunet

Passionnément curieux et féru d'objets connectés. @phb sur Twitter.

13 réflexions sur « Google et le web social : mon avis sur Google+ »

  1. Merci pour cet article, qui permet de mieux appréhender G+ pour ceux qui ne sont pas encore dedans 😉 (d’ailleurs, s’il reste des invitations, j’avoue que ça m’intéresse beaucoup !)

  2. Ce projet a l’air vraiment intéressant et j’aimerais pouvoir le tester si c’est possible d’avoir une invit’.
    Par contre, qu’en est il de la politique de confidentialité des données ?

    1. En effet, je n’ai pas mentionné cet aspect mais Google a bien pris concience de l’enjeu et ne souhaite pas faire fausse route à ce sujet. Il est possible de régler son profil à sa convenance.

      « Invitation » également envoyé 🙂

  3. Intéressant, même si je pense que G+ peut faire vraiment beaucoup de mal a Facebook qui ressemble de plus en plus a une Usine à gaz (jeux débile et vidéo à la con qui pourrissent la timeline). S’il reste des invitations j’en veux bien aussi, histoire de tester!
    Merci

  4. Je pense que google+ va se planter, on ne fera jamais bouger tous les habitués de FB vers un nouveau réseau social, mais un peu de concurrence ne peut pas faire de mal, ca forcera FB à évoluer, peut être vers plus de confidentialité

  5. Je pense que google+ va se planter, on ne fera jamais bouger tous les habitués de FB vers un nouveau réseau social, mais un peu de concurrence ne peut pas faire de mal, ca forcera FB à évoluer, peut être vers plus de confidentialité

  6. Bon article, qui m’a aidé à comprendre ce que ça pourrait m’apporter de plus que les autres réseaux sociaux. Je suis peut être un peu optimiste, mais je me demande si Google+, au lieu de remplacer FB, ne va pas tout simplement rassembler les utilisateurs FB qui en ont compris les failles, ou qui sont tout simplement las de sa nouvelle population kikoulol. 
    J’ai hâte de pouvoir tester Google+, j’espère simplement que suffisamment de mes contacts le testeront. Je vous laisse mon adresse mail 🙂

    1. Bonjour Marianne et merci pour ton commentaire plein de bon sens

      Malheureusement, l’accès à Google+ est aujourd’hui exclusivement réservé aux utilisateurs de Gmail (et tu ne m’as indiqué qu’une adresse Hotmail)

      Si tu possèdes un compte Gmail, n’hésitez pas à me le faire savoir via la rubrique Contact ou par Twitter  @phb:twitter  À bientôt sur le blog 😉

    2. Bonjour Marianne et merci pour ton commentaire plein de bon sens

      Malheureusement, l’accès à Google+ est aujourd’hui exclusivement réservé aux utilisateurs de Gmail (et tu ne m’as indiqué qu’une adresse Hotmail)

      Si tu possèdes un compte Gmail, n’hésitez pas à me le faire savoir via la rubrique Contact ou par Twitter  @phb:twitter  À bientôt sur le blog 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.