Pourquoi vous exploiterez à nouveau le QR code pour vos actions marketing

Présentée lors de la conférence WWDC 2017, Apple ravive l’intérêt pour les QR codes avec leur reconnaissance native dans iOS 11

Si les QR codes n’ont plus la côte depuis quelques années pour diverses raisons, notamment l’avènement de technologies sans contact par exemple, Apple entend malgré tout leur redonner un second souffle en ajoutant le support natif depuis l’application Appareil photo.

La prochaine mise à jour iOS 11 qui débarquera à l’automne prochain, offrira l’opportunité de ne plus passer par l’installation d’une application tierce pour scanner les codes 2D. D’aucuns diront que l’existence même des QR codes (« Quick Response code ») n’avait jamais été remise en cause : ils sont une alternative efficace à l’action manuelle de saisir des adresses URL, ou de récupérer une fiche contact.

Toutefois, le QR code a longtemps été décrié par son manque d’accessibilité, la faute notamment aux systèmes d’exploitation mobile dont iOS (car c’était déjà le cas sur certains environnement Android) qui ne les géraient pas nativement et qui nécessitaient alors une application tierce. Ou encore à la mauvaise intégration dans les parcours clients comme une capture dans le métro parisien qui n’offre pas de connexion suffisante pour réaliser l’action… Sans commentaire.

La seule façon pour que les QR codes soient exploités de manière massive et utile est qu’il ne subsiste plus aucune barrière à l’usage. Les utilisateurs ont besoin de pouvoir découvrir une expérience enrichie par leur propre moyen et sans contrainte ou frein à l’usage.

Comment va fonctionner la reconnaissance automatique des QR codes par iOS 11

Lorsque vous souhaiterez scanner un QR code, il vous suffira de lancer l’application « Appareil photo » et simplement de viser le code QR. La lecture et la reconnaissance seront alors instantanées. En d’autres termes, il ne sera donc pas nécessaire de prendre une photo pour lancer l’action souhaitée !

Principe de fonctionnement avec les actions suggérées

Lorsqu’un QR code est détecté, une notification s’affiche vous indiquant le call-to-action correspondant au contenu proposé : un lien (URL) ouvrira une page dans le navigateur mobile Safari , une connexion au WiFi, ou encore, l’ajout d’un contact directement au carnet d’adresses de votre mobile.

iOS 11 : connexion automatique au WiFi via QR code
iOS 11 : connexion automatique au WiFi via QR code depuis un routeur

Par défaut, la fonctionnalité de reconnaissance automatique sera activée mais il sera possible de la désactiver dans les réglages de l’appareil photo depuis le menu dédié.

Bonnes pratiques et exemples d’usages ou applications concrètes des QR codes

Que cela soit pour un lieu public, un magasin, un restaurant ou encore votre entreprise pour faciliter la vie de vos collaborateurs, découvrez ces suggestions de bonnes pratiques du code 2D ou « le code QR pour les nuls ».

  • Partage des coordonnées du lieu : dites « au revoir » cartes de visite – égarées – qui s’enregistreront désormais directement dans le carnet d’adresse,
  • Connexion direct au WiFi gratuit et sécurisé : vous n’aurez plus besoin de disposer d’un wifi ouvert ou avec un mot de passe peu fiable et vous pourrez le changer régulièrement (plus facilement),
  • Abonnement à la newsletter via un lien dédié
  • Permettre le click-to-call pour simplifier l’appel sur Google Maps par exemple
  • Partager directement via les médias sociaux (Facebook, Twitter etc.) à l’instar d’un bouton d’action
Attention : dans tous les cas, veillez à ce que le contenu soit adapté au contexte de consommation soit au format mobile dans le cas présent ou des formats courts (situation de mobilité).

Le scan pouvant être disponible depuis l’écran déverrouillé logiquement (l’appareil photo est disponible via un glissement sans accès au code ou TouchID), il reste à voir quelles pourront être certains usages vis à vis de la sécurité (iPhone verrouillé).

En Asie, les mobinautes  exploitent quotidiennement les QR codes pour n’importe quelle tâche.

Exemple en Chine où les usages du QR code sont en croissance continue depuis plusieurs années notamment pour la commande de nourriture ou pour réaliser des paiements : vous l’avez compris, il semble qu’Apple n’avait d’autre choix que celui de proposer une expérience fluide avec une prise en charge simple d’un standard qui va renaître voire accélérer grâce à cette nouvelle fonctionnalité native.

L’approche du QR code n’était pas vraiment tout à fait morte : le code 2D classique, oui.

De nombreuses applications utilisent les codes QR ou équivalent : SnapChat ou Facebook plus récemment ont d’ores et déjà développé leur propre code pour permettre d’ajouter des amis ou dans une autre mesure Lydia, Lyf Pay (ex Fivory) permettent de payer ou d’échanger de l’argent par ce biais. Toutefois la gestion par iOS des codes propriétaires de Facebook Messenger ne devrait pas être possible.

L’intégration d’un lecteur dans l’appareil photo d’iOS (par la mise à jour iOS 11) va considérablement faciliter l’usage des QR Codes à l’instar d’applications comme WeChat en Chine, où ils sont très utilisés. Ainsi, si le QR code fait son grand retour pour simplifier les parcours client, les éditeurs, les marques ou annonceurs devront garantir des parcours clients fluides avec des contenus associés véritablement utiles et percutants sinon quoi, l’expérience restera partielle voire exsangue avec un engagement client limité.

Pour aller plus loin

HighCo dématérialise les prospectus grâce au programmatique

HighCo dématérialise les prospectus grâce au programmatique en diffusant les promotions via des campagnes digitales sur mobile.

HighCo dématérialise les prospectus grâce au programmatique en diffusant les promotions via des campagnes digitales sur mobile

HighCo, spécialiste des solutions marketing intelligentes pour les marques et les distributeurs, innove en soutenant, pour la première fois, les promotions des prospectus via des campagnes programmatiques sur mobile sur des impressions géo-localisées.

Proposer une alternative au tout papier grâce à la publicité digitale

Chaque année, la grande distribution alimentaire dépense plus de 600 millions d’euros dans le prospectus papier (1). Un coût très élevé pour les enseignes, d’autant que cet outil de trafic n’atteint pas toutes ses cibles. Fort de ce constat, le groupe HighCo a développé une offre de publicité mobile sur des applications mobiles permettant aux enseignes de proposer aux marques un relais de leurs promotions présentes sur prospectus.

Continuer la lecture de « HighCo dématérialise les prospectus grâce au programmatique »

4 applications qui révolutionneront votre consommation d’actualité

Si l’un de vos premiers réflexes de la journée est de consulter l’actualité sur votre téléphone intelligent, il se pourrait bien que cet article vous intéresse.

40% des utilisateurs de smartphone utilisent une application d’actualité selon une étude Harris Interactive parue en 2014

Pour les plus « geeks » d’entre-nous, la période Google reader a été le développement et l’explosion des blogs et autres sources d’informations. On y effectuait sa propre sélection de blogs et autres webzines en amont pour aboutir à une source d’informations continuelles alimentées automatiquement grâce aux flux RSS.

Continuer la lecture de « 4 applications qui révolutionneront votre consommation d’actualité »

Infographie : le digital représente 25% des investissements publicitaires en France (2014)

Le bilan 2014 du marché français de la publicité digitale en une infographie

Publicité digitale — Le marché français de la publicité en ligne atteint près de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires net sur l’ensemble de l’année 2014 soit une progression de 4% par rapport à l’année dernière. Découvrez l’infographie de la 13ème édition de l’Observatoire de l’e-Pub du SRI, réalisé par PwC, en partenariat avec l’UDECAM.

Le digital représente 25% des investissements publicitaires en France* pour 2014

Avec une croissance de 4%, le digital devient le 2ème média investi par les annonceurs atteignant 2,896 milliards d’euros en 2014 : le display (27%) est parmi le mix digital l’outil publicitaire en plus forte croissance (+8%) par rapport aux autres dispositifs (search, affiliation, emailing). À noter sur l’origine de la publicité en ligne, l’achat programmatique display progresse de +66%.

En prospective, le cabinet PwC envisage que la publicité digitale pourrait devenir « le premier média français et passer devant la TV en 2015 ou 2016 ». À suivre.

Chiffres clés de la 13ème édition de l’Observatoire de l’e-Pub
Chiffres clés de la 13ème édition de l’Observatoire de l’e-Pub

13ème édition de l’Observatoire de l’e-Pub
Via SRI

Hermès ouvre une maison virtuelle et mobile pour choisir ses Carrés

Le carré Hermès, le foulard en soie emblématique de la maison française lancé en 1937, dispose désormais de son propre site de vente en ligne : lamaisondescarres.com. Ce classique de la maison de luxe amorce sa mue digitale grâce une nouvelle expérience digitale de commerce, disponible également sur mobile (responsive design) ouvrant la voie au m-commerce.

Le carré Hermès, le foulard en soie emblématique de la maison française lancé en 1937, dispose désormais de son propre site de vente en ligne : lamaisondescarres.com. Ce classique de la maison de luxe amorce sa mue digitale grâce une nouvelle expérience digitale de commerce, disponible également sur mobile (responsive design) ouvrant la voie au m-commerce.

La Maison des Carrés au service d’une stratégie digitale mobile et marchande

La Maison des Carrés ombrelle

Une stratégie digitale différenciée : un site de niche dédié uniquement à certains produits de la marque

Après un teaser sur Facebook, Hermès lançait en toute discrétion, La Maison des Carrés, à l’effigie de son produit iconique. Dans le respect de ses valeurs et de cette tradition, le graphisme de l’e-shop a été conçu par un auteur de carrés Hermès, Pierre Marie. L’artiste a imaginé et dessiné l’univers, la structure de cette « demeure » à l’architecture spécifique, caractéristique de la maison française.

La nouvelle adresse de la soie Hermès. Explorez nos collections, perdez-vous dans les étages, cherchez par formats, couleurs, matières ou thématiques.

Ce nouveau point de vente en ligne n’est pas un ersatz des boutiques traditionnelles. Avec plus de six cents modèles de carrés, châles, twilly, écharpes et autres étoles, ce dernier offrirait un choix de produits plus exhaustif et bien plus large par rapport aux 315 magasins Hermès à Paris et ailleurs.

Le merchandising digital vu par Hermès
Le merchandising digital vu par Hermès

Avec la Maison des Carrés, la maison française vise à conquérir de nouveaux clients, à toucher les consommateurs qui n’ont pas de boutique à proximité  — voire attirer ceux qui n’osent pas toujours rentrer en boutique. En revanche, vous n’y trouverez ni sacs, ni ceintures, ni prêt-à-porter ou montres. En effet, ces produits restent accessibles sur le site mère hermes.com qui n’est en rien substitué.

La boutique en ligne pour le luxe ? Nécessaire pourvoyeur d’expérience digitale enrichie par le brand content et une UX éprouvée

Pour les marques de luxe, la complexité majeure de la boutique en ligne réside dans la reproduction de l’expérience du produit (les matières, les sensations) mais aussi plus globalement dans sa capacité à gérer le merchandising afin de présenter l’ensemble des produits du catalogue. Pour se faire, Hermès a apporté quelques touches de dynamisme à ses produits avec une animation plutôt réussie sur chaque fiche produit.

Sur ce deuxième point, les filtres sont une des clés d’entrées classiques sur une boutique en ligne, ils permettent de parcourir le catalogue aisément : par formats, couleurs (14), matières, thématiques (équestre, collectionneur, mythe, ethnies…), ou encore par prix.

La Maison des Carrés en version mobile
la boutique La Maison des Carrés est disponible en version mobile

Chaque visiteur pourra parcourir le catalogue à son rythme et ainsi découvrir les produits qui lui plaisent. En outre, en plus de l’adaptabilité sur le format mobile (le site s’adapte automatiquement à la taille de l’écran de l’appareil), Hermès a mis un point d’orgue à rendre l’expérience client agréable. À la manière d’un « infinite scroll », les carrés se présentent à vous sans effort : la page ne se recharge pas complètement lorsque vous défilez vers le bas, le contenu s’ajoute naturellement à la suite.

En plus de la boutique en ligne, la Maison des Carrés apporte du contenu autour de son univers pour le visiteur : vidéos, méthode pour attacher son carré. Ce véritable écrin digital vise à apporter conseil, informations et valeurs aux produits présentés en tentant de répondre aux éventuelles questions et problématiques des futurs clients de la boutique en ligne.

Le digital renforce la nécessaire proximité des marques de luxe avec leurs clients et prospects

Hermès Tie Break
Hermès Tie Break sur iOS et Android

Hermès propose une application ludique intitulée « Tie Break » (iOS et Android) dédiée aux ports de la cravate. Mise à jour ce mois, cette application mobile à l’approche servicielle surfe sur cette stratégie de « brand utility » dans lesquelles le digital s’inscrit avec une stratégie de brand content. Pour Hermès, il s’agit de favoriser la proximité de la marque avec ses clients technophiles.

Ces initiatives sur le numérique confirment les enjeux pour les marques de luxe : ces maisons ne sont pas épargnées par la nécessité de communiquer sur leurs produits sur ces écosystèmes connectés. Si le ROI n’était pas évident à mesurer jusqu’à lors, désormais grâce à l’interface e-commerce existante, l’objectif affiché est a fortiori double : développer leur visibilité sur ces nouveaux territoires et les transformer en véritable nouveaux leviers de recrutement et de fidélisation.