Franprix mise sur l’adtech et le web-to-store pour générer des ventes en magasin avec CapitalData

Après des expériences successives réussies en 2016, Franprix a déployé sa plateforme d’activation dite “People-based” pour opérer des campagnes web-to-store dans le but de générer des ventes incrémentales en magasin.

Après des expériences successives réussies en 2016, Franprix a déployé sa plateforme d’activation dite “People-based” pour opérer des campagnes web-to-store dans le but de générer des ventes incrémentales en magasin.

La solution People-based CapitalData exploitée par Franprix permet d’opérer des campagnes digitales dans une logique web-to-store avec un ciblage personnalisé ou dit one-to-one grâce à la réconciliation de la donnée entre magasins physiques et interactions digitales.

La plateforme CapitalData associe un triptyque stratégique : DMP adaptée au Retail alimentaire, moteur de recommandation puissant et connecteurs donnant accès à tout l’écosystème programmatique via son DSP propriétaire.

Continuer la lecture de « Franprix mise sur l’adtech et le web-to-store pour générer des ventes en magasin avec CapitalData »

HighCo dématérialise les prospectus grâce au programmatique

HighCo dématérialise les prospectus grâce au programmatique en diffusant les promotions via des campagnes digitales sur mobile.

HighCo dématérialise les prospectus grâce au programmatique en diffusant les promotions via des campagnes digitales sur mobile

HighCo, spécialiste des solutions marketing intelligentes pour les marques et les distributeurs, innove en soutenant, pour la première fois, les promotions des prospectus via des campagnes programmatiques sur mobile sur des impressions géo-localisées.

Proposer une alternative au tout papier grâce à la publicité digitale

Chaque année, la grande distribution alimentaire dépense plus de 600 millions d’euros dans le prospectus papier (1). Un coût très élevé pour les enseignes, d’autant que cet outil de trafic n’atteint pas toutes ses cibles. Fort de ce constat, le groupe HighCo a développé une offre de publicité mobile sur des applications mobiles permettant aux enseignes de proposer aux marques un relais de leurs promotions présentes sur prospectus.

Continuer la lecture de « HighCo dématérialise les prospectus grâce au programmatique »

SFR Shopping : le comparateur mobile générateur de trafic en magasin

Application SFR Shopping
Application SFR Shopping

40% des mobinautes utilisent leur téléphone dans un magasin ou un centre commercial (Observatoire des écrans connectés GroupM, 2013).

Le 2ème opérateur télécoms français annonce le lancement d’une application mobile (disponible actuellement sur Android et iOS) comme « aide précieuse » pour le consommateur dans sa décision d’achat.

SFR Shopping est une application permettant de comparer les prix des produits à la fois chez des marchands en ligne et dans les enseignes et magasins à proximité (géolocalisation). Comparateur de prix en ligne mais également en point de vente, SFR Shopping se veut être un outil précieux pour aider le consommateur dans sa décision d’achat en pleine exposition au phénomène showrooming pour les marques.

Affichage d'une page produit sur SFR Shopping (iOS)
Affichage d’une page produit sur SFR Shopping (iOS)

Une app mobile intégrant comparateur de prix, disponibilité produits et promotions magasins

À l’instar de l’app Amazon ou « Qui est le moins cher », l’objectif de l’application est de présenter les meilleures promotions à proximité avec comme promesse affichée de « faire une bonne affaire au moment de l’achat ». Pour tenir cet engagement, SFR Régie a fait appel à des partenaires extérieurs visant à garantir au client l’information la plus pertinente.

Avec 27% des utilisateurs utilisent leur mobile pour comparer les prix (Observatoire des écrans connectés GroupM 2013), SFR a décidé d’intégrer LeGuide.com, 1er comparateur de prix en ligne en Europe, qui apporte un catalogue de 20 millions de produits au sein de l’application. En plus, le contenu de la startup SoCloz.fr permet d’informer l’utilisateur sur la disponibilité et les prix des produits dans les magasins qui l’entourent avec l’outil Store locator et Product locator. Enfin, Plyce proposera des promotions géolocalisées directement au sein de l’app avec 20 000 bons plans dans toute la France, d’après le communiqué de presse.

Pour le moment, l’application ne semble pas intégrer  les avis consommateurs issus des médias sociaux (Facebook et Twitter en tête) ou encore ceux de ses amis. C’est pourtant l’un des premiers éléments différenciants lorsque l’on cherche le produit idéal pour se faire une idée.

Un nouveau levier de création de trafic en point de vente

SFR est parti d’un constant; l’acheteur privilégie encore les achats en boutique : 80% des achats se font encore en magasin (Etude Forrester 2012 et CCM Benchmark 2012), il les prépare avant de se déplacer et surtout, il les prépare jusqu’au dernier mètre — grâce à son mobile.

En proposant SFR Shopping, SFR Régie enrichit son offre Drive to Store via une application qui permet aux marques et enseignes d’étendre leur vitrine sur le mobile, et ainsi de générer du trafic en magasin. Désormais, les distributeurs pourront mettre leurs produits et leurs offres exclusives en tête de gondole sur le mobile du consommateur. À l’application native, s’ajoute la possibilité pour les marques d’envoyer des SMS géolocalisés sur la base « opt in » — volontaire. SFR Régie dispose de près de 3 millions de clients qui ont d’ores et déjà souhaité recevoir des promotions par SMS. Ainsi, au premier lancement de SFR Shopping, il vous sera promptement proposé de recevoir ce type d’offres par SMS : un moyen habile et légitime pour la régie de SFR de développer son offre grâce à cette nouvelle application mobile.

SFR Shopping est déjà disponible sur l’App Store, iPhone uniquement (contrairement à ce qui était annoncé) et le Play Store de Google (depuis le début de l’année  afin de réaliser les premiers test certainement).

SFR Shopping sur le Play Store SFR Shopping sur l’App Store

Marketing Mobile : Passbook pour les annonceurs et les utilisateurs

Icône de l'application Passbook sur iOS 6
Icône de l’application Passbook sur iOS 6

Intégrée au système d’exploitation mobile iOS, Passbook est l’une des dernières fonctionnalités proposées à ses clients par Apple, au profit des marques et de leurs clients. Sous la forme d’une application native, exclusivement disponible avec la mise à jour iOS 6, Passbook correspond à un porte-carte virtuel où cartes d’enseignes, bons de réduction et autres éléments de programmes de fidélité pourront être stockés sur votre téléphone intelligent.

Tout ce que vous devez savoir sur la dernière application développée par Apple, Passbook.

Passbook, le porte-carte virtuel par Apple

Passbook est tout « simplement » votre porte-feuille digital sur votre iPhone, synchronisé via iCloud entre votre Mac et votre iPhone ou iPod. L’application vise à conserver tous les papiers et les biens que vous trouveriez usuellement dans votre porte-monnaie. En outre, tout ce qui comporte un code barre pourrait être ajouté dans Passbook.

Il arrive souvent que la firme à la pomme réplique des concepts ou des fonctionnalités d’apps existantes dites tierces ayant un réel intérêt pour les utilisateurs. Par le passé, cela a déjà été le cas avec l’application « Rappels » ou encore la plus récente « Liste de lectures » au sein du navigateur Safari. Avec Passbook, c’est plus ou moins la même histoire. Dans ce contexte, FidMe ou encore Fidall, deux apps leaders de la dématérialisation des cartes en France, vont devoir imaginer de nouvelles fonctionnalités pour susciter encore un intérêt à leur base d’utilisateurs fidèles;  FidMe revendique quant à lui plus d’un million d’utilisateurs.

Enfin, il parait important de rappeler que vous ne trouverez pas l’icône Passbook sur votre tablette tactile préférée car Passbook n’est pas disponible pour iPad. La raison la plus probable ou supposée est la non-practicité de l’application liée au format tablette de 9,7 pouces, mais potentiellement aussi à l’usage limité d’une tablette en situation d’achats. Avec l’iPad Mini peut-être ?

Les fonctionnalités de Passbook

Avant toute chose, sachez que Passbook n’a pas la prétention — pour l’instant du moins — d’être un système de paiement mobile à proprement parlé, comme peuvent l’être Square, Paypal ou encore Google Wallet. La frontière est pourtant bien mince.

Le véritable intérêt de l’application réside dans son accessibilité. En effet, l’app Passbook est installée par défaut sur l’écran d’accueil de l’iPhone 3GS, 4, 4S ou encore le dernier iPhone 5. Pour l’utilisateur, cela sous entend que l’application est disponible sans aucun effort de téléchargement contrairement aux autres applications disponibles sur la boutique d’applications App Store. En outre, Passbook étant considérée comme une application mobile native sur le téléphone, elle profite aussi de fonctionnalités accrues telle que la géolocalisation passive ou les notifications sur l’écran verrouillé, sans aucune limite. D’autre part, l’intégration avec le calendrier est également de la partie pour faciliter la gestion des contenus pour le client final.

Passbook est bien plus qu’un simple porte-feuille dématérialisé

Les tickets et cartes sont géolocalisables et permettent ainsi d’interagir en fonction d’un lieu mais aussi en fonction d’une date ou une fois une période de temps écoulée. Les marques sont en mesure de configurer leurs éléments pour être affichés sur l’écran verrouillé de l’utilisateur « au bon moment, au bon endroit ». Cette notion de geofencing est chère aux marques puisqu’elles savent que leur temps d’attention est limité, tout comme l’acceptation de leurs cibles.

La force essentielle de Passbook ? Ses mises à jours passives, c’est-à-dire, sans que l’utilisateur n’ait pas besoin d’effectuer une action : la simple possession d’un coupon ou d’une carte de fidélité au sein de Passbook permet de mettre à jour le contenu en temps-réel en 3G ou WiFi. De plus, la distribution des « pass » se fait par e-mail, web ou directement depuis une application externe (celle de l’annonceur par exemple). c’est notamment ce que propose Sephora.

Passbook pour les marques et enseignes

Ainsi, Passbook peut être utilisé pour attirer les clients dans leur magasin grâce à la géolocalisation dès lors que les utilisateurs inscrits (équivalent à un opt-in classique) se trouveront à proximité. En outre, Passbook jouira d’une adoption globale aisée tant l’outil ne nécessite aucun investissement préalable (les scanners de codebarre sont existants dans tous les magasins pré-existants ou presque, contrairement à la technologie NFC). Enfin, les distributeurs peuvent créer des coupons qui incorporeront cette sensibilité du temps dans le but d’engager et de suggérer à leur clients de venir réclamer des réductions durant une temps limité : un moyen de créer du trafic vers et dans le point de vente.

Aux États-Unis, la filiale Sephora propose à ses clients du programme de fidélité BeautyInsider de profiter des fonctionnalités Passbook grâce à l’application « SephoraToGo ».

Sephora To Go avec support de Passbook
Sephora To Go avec support de Passbook

En ajoutant leur carte « Beauty Insider » au sein de Passbook, les clients et clientes pourront découvrir et scanner dans le magasin pour gagner et récupérer des points de fidélité. L’enseigne leur propose aussi de vérifier leur nombre de points et être au courant des nouveautés à venir : un nouveau canal de communication en quelque sorte. Sephora a également prévu une carte cadeau virtuel, mise à jour en temps-réel.

Lire l’article complet sur le blog de Sephora

Ce que Passbook ne fait pas pour l’instant

Parce que l’iPhone 5 (ou encore l’iPhone 4, 3GS etc) ne sont pas dôtés d’une technologie NFC, vous ne pourrez jamais pénétrer dans le bus ou le métro parisien en passant votre téléphone sur une borne. Pourtant, Amtrak a déjà décidé d’utiliser la technologie pour ses cartes de transport : un système un peu différent du nôtre puisqu’il n’existe pas d’équivalent au Pass Navigo, à l’inverse il s’agit plutôt de cartes magnétiques rechargeables : plus adaptées au modèle proposé par Apple, Passbook.

Peu d’applications sur l’App Store français permettent d’ores et déjà d’utiliser pleinement Passbook sur iPhone. Mais comme chaque nouveauté qui incorpore cet OS, le nombre d’applications tierces ou de services utilisant Passbook reste très marginal à sa sortie mais gageons que l’imagination des annonceurs nous surprendra les prochaines semaines. Au final pour le consommateur, cette app native facile à utiliser ne nécessite pas de réfléchir à la technologie employée et c’est déjà beaucoup. C’est d’autant plus vrai à l’heure où Samsung rencontre des problèmes de sécurité liés à la technologie NFC sur ses téléphones.

Liens externes sur Passbook

Places, l’annuaire qui géolocalise les professionnels

J’ai testé pour vous Places, le géo-annuaire des professionnels : un annuaire dédié aux professionnels et aux événements du web.

Nostalgie : les annuaires ont pendant longtemps été les seules ressources capables de répondre aux moteurs de recherche et de favoriser le gain de « traffic ». Pour ceux qui s’en souviennent, à l’époque — avant même de créer un site Internet, on recherchait là où l’on devait inscrire « notre page Internet » pour en faciliter sa propagation sur la toile.

J'ai testé pour vous : Places, l'annuaire pro géolocalisé
J'ai testé pour vous : Places, l'annuaire pro géolocalisé

J’ai testé pour vous Places, le géo-annuaire des professionnels : un annuaire dédié aux professionnels et aux événements du web.

Continuer la lecture de « Places, l’annuaire qui géolocalise les professionnels »