Coast, le navigateur le mieux adapté à votre iPad ?

Si vous possédez un iPad, l’éditeur norvégien Opera vient de lancer ce 9 septembre un nouveau navigateur web, Coast. Sa particularité ? Il a spécialement été conçu et pensé pour l’iPad selon ses créateurs.

Coast by OperaLongtemps dominé par Safari, le monde des navigateurs natifs pour la tablette à la pomme a évolué avec l’arrivé d’Opera, puis plus récemment avec Google Chrome sur iOS. Toutefois, plusieurs navigateurs ont déjà tenté de supplanter la suprématie bien légitime de Safari (Skyfire, Maven Web, Dolphin ou encore Opera Mini), avec chacun leurs particularités sans pour autant détrôner le roi. En effet, Safari est par définition le navigateur par défaut du système mobile d’Apple; de fait il est impossible de modifier cet état sauf au sein de certaines applications dont celles de Google, telles que Gmail ou encore Google Drive qui permettent de choisir l’ouverture des liens vers d’autres applications de l’écosystème Google.

Dans ce contexte, Opera mise sur une interface intuitive et résolument simpliste (au sens propre) pour propulser le contenu.

Une expérience disruptive pour une navigation web intuitive

Coast dispose d’une interface épurée dont l’essentiel de l’expérience se situe au niveau des vignettes ou cards. Grâce à cet affichage mosaïque et des gestuelles tactiles, l’application vise à faciliter la navigation tactile et son utilisation. Aucune nouveauté majeure en terme d’expérience utilisateur (UX) puisque les gestes sont connus de tous, déjà usités par Google ou Microsoft mais c’est ce qui fait tout son intérêt. Avec une interface utilisateur (UI) réduite à son essentielle, on retrouve uniquement un bouton « Home », soit le retour à l’accueil avec des vignettes et un bouton en bas à droite, ce dernier vous permet de consulter les pages ouvertes ou en cours d’utilisation (ndlr. voir la deuxième capture d’écran).

En effet, plutôt que d’utiliser les classiques marques-pages, Coast met en scène une grille d’icône à la manière de l’écran d’accueil d’iOS avec de larges icônes pour les sites les plus visités. En outre, le navigateur ajoute automatiquement une liste des sites visités récemment au bas de l’écran d’accueil afin de les ajouter dans vos favoris.

Écran accueil du navigateur Coast par Opera
Écran accueil du navigateur Coast par Opera

En sus, Opera met en avant 3 raisons qui ont pour objectif de vous faire adopter Coast ou au moins tester cette nouvelle application :

Chaque élément de Coast a été minutieusement conçu pour l’iPad. Il ne s’agit pas simplement d’une interface mobile adaptée aux tablettes.

Capture d'écran de Coast by Opera
Capture d’écran de Coast by Opera

Coast est agréable à utiliser et à regarder, et il repose sur des mouvements de balayage intuitifs.

Coast par Opera ne dispose d'aucun bouton pour naviguer
Coast par Opera ne dispose d’aucun bouton pour naviguer

Coast intègre de nombreuses nouvelles technologies que nous avons inventées pour garantir votre sécurité.

Coast affiche la sécurité des sites
Coast affiche la sécurité des sites

Parmi les fonctionnalités intéressantes, on notera la possibilité de partager un contenu (rien de nouveau en soi ici) par e-mail avec une vignette de l’aperçu généré à partir de la visualisation en cours, un petit plus mais qui a son utilité en guise de prévisualisation.

D’un point de vue technique, jusqu’à présent l’accélération JavaScript offerte par iOS est exclusivement réservée à Safari. Pour l’utilisateur, l’impact se ressent sur la rapidité d’exécution lors de l’affichage d’une page web, Safari sera toujours le plus rapide… Pour avoir effectuer des tests sur iOS 7 (beta), la différence se fait quelque peu sentir.

Un outil pour sublimer les expériences web des marques

Ainsi, l’application développée par Opera pourra vraisemblablement jouer son avenir dans la présentation d’interface web ou d’applications par son design attrayant et sa mise en forme du contenu. Elle met justement en valeur les contenus associés et il ne fait aucun doute qu’on verra rapidement des versions « branded » de sites de marque au sein de Coast.

Vous pourrez en découvrir davantage sur coastbyopera.com/fr.

Safemode, une app qui vous protège de vos messages en conduisant

Safemode by Honda

L’idée

Safemode par Honda est une application mobile pour iPhone qui ambitionne de vous protéger de vos messages textes lorsque vous conduisez afin d’éviter l’accident.

Le contexte

En Thaïlande, l’envoi de message texte en conduisant causerait 25% des accidents routiers et serait 6 fois plus dangereux que la conduite en état d’ivresse et 23 plus dangereux que dans des conditions normales de circulation.

Le concept

Safemode by Honda s’inspire de la simple alarme de ceinture de sécurité. En utilisant le GPS et les données de vitesse collectées par le mobile, Honda a eu l’idée de suggérer un téléphone capable de devenir un outil de sécurité pour les conducteurs par la dissuasion des usages.

Lorsque l’application est installée, elle fonctionne en tâche de fonds pour détecter les manœuvres de l’utilisateur au volant. Si l’utilisateur dépasse 15 km/h tout en tapant sur son téléphone, l’application détecte alors une vitesse excessive synonyme de danger immédiat pour le propriétaire du smartphone. Un message s’affiche invitant promptement le conducteur à ne pas communiquer au volant. Enfin, ce message disparait dès que le téléphone n’est plus utilisé durant les déplacements ou lors des phases d’immobilisations du véhicule (voir les captures d’écran ci-dessous).

Un engagement auprès des conducteurs pour une route plus sûre

Au-delà du simple aspect « branding » ou de la présence mobile, la marque automobile japonaise souhaite jouer un véritable rôle de prévention et d’accompagnateur sur cette problématique de la sécurité au volant, particulièrement importante au niveau local. Comme le souligne la vidéo de présentation (ci-dessus), puisque l’application est disponible gratuitement « tous les automobilistes peuvent utiliser cette application » afin de se concentrer sur leur conduite.

 

Honda Safemode sur iPhone
Honda Safemode sur iPhone
La limite de vitesse est quasiment atteinte
La limite de vitesse est quasiment atteinte
Honda Safemode vous incite à ne pas quitter les yeux de la route.
Honda Safemode vous incite à ne pas quitter les yeux de la route.

Éditeur : Honda Automobile (Thailand) avec Isobar Thailand

Date de publication : 14 août 2013

Version 1.0 (Anglais / Thaïlandais)

Application mobile gratuite optimisée pour l’iPhone

Télécharger l’app

Marketing Mobile : Passbook pour les annonceurs et les utilisateurs

Icône de l'application Passbook sur iOS 6
Icône de l’application Passbook sur iOS 6

Intégrée au système d’exploitation mobile iOS, Passbook est l’une des dernières fonctionnalités proposées à ses clients par Apple, au profit des marques et de leurs clients. Sous la forme d’une application native, exclusivement disponible avec la mise à jour iOS 6, Passbook correspond à un porte-carte virtuel où cartes d’enseignes, bons de réduction et autres éléments de programmes de fidélité pourront être stockés sur votre téléphone intelligent.

Tout ce que vous devez savoir sur la dernière application développée par Apple, Passbook.

Passbook, le porte-carte virtuel par Apple

Passbook est tout « simplement » votre porte-feuille digital sur votre iPhone, synchronisé via iCloud entre votre Mac et votre iPhone ou iPod. L’application vise à conserver tous les papiers et les biens que vous trouveriez usuellement dans votre porte-monnaie. En outre, tout ce qui comporte un code barre pourrait être ajouté dans Passbook.

Il arrive souvent que la firme à la pomme réplique des concepts ou des fonctionnalités d’apps existantes dites tierces ayant un réel intérêt pour les utilisateurs. Par le passé, cela a déjà été le cas avec l’application « Rappels » ou encore la plus récente « Liste de lectures » au sein du navigateur Safari. Avec Passbook, c’est plus ou moins la même histoire. Dans ce contexte, FidMe ou encore Fidall, deux apps leaders de la dématérialisation des cartes en France, vont devoir imaginer de nouvelles fonctionnalités pour susciter encore un intérêt à leur base d’utilisateurs fidèles;  FidMe revendique quant à lui plus d’un million d’utilisateurs.

Enfin, il parait important de rappeler que vous ne trouverez pas l’icône Passbook sur votre tablette tactile préférée car Passbook n’est pas disponible pour iPad. La raison la plus probable ou supposée est la non-practicité de l’application liée au format tablette de 9,7 pouces, mais potentiellement aussi à l’usage limité d’une tablette en situation d’achats. Avec l’iPad Mini peut-être ?

Les fonctionnalités de Passbook

Avant toute chose, sachez que Passbook n’a pas la prétention — pour l’instant du moins — d’être un système de paiement mobile à proprement parlé, comme peuvent l’être Square, Paypal ou encore Google Wallet. La frontière est pourtant bien mince.

Le véritable intérêt de l’application réside dans son accessibilité. En effet, l’app Passbook est installée par défaut sur l’écran d’accueil de l’iPhone 3GS, 4, 4S ou encore le dernier iPhone 5. Pour l’utilisateur, cela sous entend que l’application est disponible sans aucun effort de téléchargement contrairement aux autres applications disponibles sur la boutique d’applications App Store. En outre, Passbook étant considérée comme une application mobile native sur le téléphone, elle profite aussi de fonctionnalités accrues telle que la géolocalisation passive ou les notifications sur l’écran verrouillé, sans aucune limite. D’autre part, l’intégration avec le calendrier est également de la partie pour faciliter la gestion des contenus pour le client final.

Passbook est bien plus qu’un simple porte-feuille dématérialisé

Les tickets et cartes sont géolocalisables et permettent ainsi d’interagir en fonction d’un lieu mais aussi en fonction d’une date ou une fois une période de temps écoulée. Les marques sont en mesure de configurer leurs éléments pour être affichés sur l’écran verrouillé de l’utilisateur « au bon moment, au bon endroit ». Cette notion de geofencing est chère aux marques puisqu’elles savent que leur temps d’attention est limité, tout comme l’acceptation de leurs cibles.

La force essentielle de Passbook ? Ses mises à jours passives, c’est-à-dire, sans que l’utilisateur n’ait pas besoin d’effectuer une action : la simple possession d’un coupon ou d’une carte de fidélité au sein de Passbook permet de mettre à jour le contenu en temps-réel en 3G ou WiFi. De plus, la distribution des « pass » se fait par e-mail, web ou directement depuis une application externe (celle de l’annonceur par exemple). c’est notamment ce que propose Sephora.

Passbook pour les marques et enseignes

Ainsi, Passbook peut être utilisé pour attirer les clients dans leur magasin grâce à la géolocalisation dès lors que les utilisateurs inscrits (équivalent à un opt-in classique) se trouveront à proximité. En outre, Passbook jouira d’une adoption globale aisée tant l’outil ne nécessite aucun investissement préalable (les scanners de codebarre sont existants dans tous les magasins pré-existants ou presque, contrairement à la technologie NFC). Enfin, les distributeurs peuvent créer des coupons qui incorporeront cette sensibilité du temps dans le but d’engager et de suggérer à leur clients de venir réclamer des réductions durant une temps limité : un moyen de créer du trafic vers et dans le point de vente.

Aux États-Unis, la filiale Sephora propose à ses clients du programme de fidélité BeautyInsider de profiter des fonctionnalités Passbook grâce à l’application « SephoraToGo ».

Sephora To Go avec support de Passbook
Sephora To Go avec support de Passbook

En ajoutant leur carte « Beauty Insider » au sein de Passbook, les clients et clientes pourront découvrir et scanner dans le magasin pour gagner et récupérer des points de fidélité. L’enseigne leur propose aussi de vérifier leur nombre de points et être au courant des nouveautés à venir : un nouveau canal de communication en quelque sorte. Sephora a également prévu une carte cadeau virtuel, mise à jour en temps-réel.

Lire l’article complet sur le blog de Sephora

Ce que Passbook ne fait pas pour l’instant

Parce que l’iPhone 5 (ou encore l’iPhone 4, 3GS etc) ne sont pas dôtés d’une technologie NFC, vous ne pourrez jamais pénétrer dans le bus ou le métro parisien en passant votre téléphone sur une borne. Pourtant, Amtrak a déjà décidé d’utiliser la technologie pour ses cartes de transport : un système un peu différent du nôtre puisqu’il n’existe pas d’équivalent au Pass Navigo, à l’inverse il s’agit plutôt de cartes magnétiques rechargeables : plus adaptées au modèle proposé par Apple, Passbook.

Peu d’applications sur l’App Store français permettent d’ores et déjà d’utiliser pleinement Passbook sur iPhone. Mais comme chaque nouveauté qui incorpore cet OS, le nombre d’applications tierces ou de services utilisant Passbook reste très marginal à sa sortie mais gageons que l’imagination des annonceurs nous surprendra les prochaines semaines. Au final pour le consommateur, cette app native facile à utiliser ne nécessite pas de réfléchir à la technologie employée et c’est déjà beaucoup. C’est d’autant plus vrai à l’heure où Samsung rencontre des problèmes de sécurité liés à la technologie NFC sur ses téléphones.

Liens externes sur Passbook

Apple : ce que iOS 5 va vraiment changer

Vous n’êtes sûrement pas sans savoir qu’Apple a annoncé hier les nouveautés de la marque (autour des logiciels) lors d’une présentation dont seul Steve Jobs détient le secret.

Cette Keynote spéciale WWDC (Worldwide Developers Conference) a été l’occasion pour la firme de Cupertino, entre autre, de mettre en lumière les nouveautés de la future mise à jour de son système d’exploitation mobile iOS, estampillée numéro 5.

Vous n’êtes sûrement pas sans savoir qu’Apple a annoncé hier les nouveautés de la marque (autour des logiciels) lors d’une présentation dont seul Steve Jobs détient le secret.

Cette Keynote spéciale WWDC (Worldwide Developers Conference) a été l’occasion pour la firme de Cupertino, entre autre, de mettre en lumière les nouveautés de la future mise à jour de son système d’exploitation mobile iOS, estampillée numéro 5.

Apple : ce que iOS 5 va vraiment changer
Apple : ce que iOS 5 va vraiment changer

Au delà de l’exercice qui vise à communiquer une liste de fonctionnalités exhaustives, découvrons ici ce en quoi la mise à jour iOS 5 est innovante : Que va-t’elle réellement apporter à ses utilisateurs ?

Continuer la lecture de « Apple : ce que iOS 5 va vraiment changer »

iAd Gallery, vitrine des publicités mobiles sur iOS

Fin 2010 – début 2011, Apple lançait sa régie publicitaire iAd (Apple lance iAd en Europe […]).

Quelle est la meilleure façon pour Apple de promouvoir son offre de publicité pour ses produits (iPhone, iPod touch et iPad) ?

iAd Gallery, la galerie des publicités iOS par Apple
iAd Gallery, la galerie des publicités iOS par Apple

« De bonnes publicités. À la demande. Dans votre poche. »

Réponse dans la suite, par la présentation d’une application iOS par Apple.

Continuer la lecture de « iAd Gallery, vitrine des publicités mobiles sur iOS »